Architecture arménienne Հայ ճարտարապետություն Armenian architecture 
Армянская архитектура








Tour maîtresse



Accueil du site

Index des termes du glossaire


Notes préliminaires




                    
(D’après Maxime Goepp.) Ce terme désigne toute tour dominante, des petites tours isolées aux tours situées dans les châteaux forts* : tour-résidence, tour monastique*, tour abbatiale, tour beffroi... Dans le royaume d'Arménie en Cilicie, on trouve des tours-portes aux proportions exceptionnelles, comme celle du château haut de Yılan Kale ou celle d’Anavarza qui contrôle le passage entre le château bas et le château haut et est datée de 1187.
On trouve aussi, toujours en Arménie cilicienne, des tours-garnisons, souvent aménagées sur des hauteurs et entourées d’une petite enceinte, à fonction principalement défensive mais parfois aussi résidentielle, comme à Kız (Dorak) ou Andıl. Cette mixité fonctionnelle se retrouve dans les tours monastiques (voir ci-dessous), tours maîtresses implantées au sein des monastères (Yanık, Değirmendere, Anacık, Işa…).


Anavarza (Cilicie), grande tour munie d’une inscription arménienne datée de 1187, qui contrôle le passage du château bas au château haut.

Vue générale. Photo Zaven Sargsyan.
Vue rapprochée. Photo Maxime Goepp.
                          
                                


 













Collectif © 2019 AHA