Architecture arménienne Հայ ճարտարապետություն Armenian architecture 
Армянская архитектура








"Syncrétisme" arméno-musulman (« style seldjoukide », « style islamisant »)



Accueil du site

Index des termes du glossaire


Notes préliminaires




                    
Phénomène propre à l’Arménie à la période des féodalités* (fin xiie-xive s.), que caractérise un large partage de procédés et de formes entre Arméniens et musulmans, notamment Turcs seldjoukides.
Dans l’architecture arménienne, il se traduit par l’introduction d’éléments nouveaux, très proches de ceux utilisés à la même période sur les monuments musulmans de la région :
  •  paires d’escaliers en encorbellement ;
  •  animaux réels et fantastiques, en lutte, tenant une proie ou symétriques ;
  •  compositions ornementales finement sculptées couvrant entièrement des surfaces assez étendues ;
  •  marqueteries de carreaux de pierre bi- et polychromes (ou leur imitation) ;
  • rangs et champs d’étoiles à six et surtout huit pointes ;
Révélant la profondeur du phénomène, beaucoup de ces traits et motifs s’observent aussi sur les khatchkars, emblèmes du christianisme arménien.
Cette tendance se ravive à la période moderne*, revêtant alors un caractère « iranisant ». On y relève notamment, en architecture, des pendentifs réticulés*, et des décors sculptés et peints foisonnants.



                          
                                


 













Collectif © 2019 AHA