Architecture arménienne Հայ ճարտարապետություն Armenian architecture 
Армянская архитектура













Accueil du site

Index des termes du glossaire


Notes préliminaires




                    
Revêtement mural en pierres de taille destiné à habiller (à couvrir) le noyau de la maçonnerie*
Dans l’architecture arménienne, la technique* de construction comporte un blocage* entre les deux parements d’un coffrage*. Ceux-ci sont généralement faits, dans les régions du centre et du nord-est, de pierres volcaniques soigneusement taillées sur leur face extérieure, à joints vifs*, et disposés en assises* régulières. Les édifices se parent ainsi de revêtements très rectilignes, animés de quelques accents en bas-relief* créant de riches jeux d’ombre et de lumière, dans des volumes aux lignes pures.
Compte tenu de la diversité chromatique des tufs d’Arménie et de la répartition aléatoire des blocs, les revêtements créent souvent de curieux effets de bigarrure polychrome.
Assez épais aux premiers siècles du christianisme, avec des blocs parfois assez grands (on peut trouver des blocs de trois m. de long), ces parements se transforment au Moyen Âge en de fins revêtements à pierres de dimensions relativement réduites.






                          
                                


 
















Collectif © 2019 AHA