Architecture arménienne Հայ ճարտարապետություն Armenian architecture 
Армянская архитектура








Monastère (= Abbaye, couvent)



Accueil du site

Index des termes du glossaire


Notes préliminaires




                    
Ensemble de bâtiments cultuels, ancillaires, résidentiels… abritant une communauté de moines ou de moniales, placée sous l’autorité d’un(e) supérieur(e) ou abbé/abbesse. Un tel ensemble est en règle générale construit à l’écart des lieux habités, dans un site naturel choisi pour ses qualités esthétiques et pour l’espace qu’il offre à l’implantation des édifices conventuels. Bien qu’apparemment peu nombreuses, les communautés de femmes (moniales) sont attestées dans l’Arménie médiévale.
On ne connaît pas de témoignage architectural ou archéologique d’ensembles monastiques en Arménie avant le ixe s. En revanche, à partir de la fin du ixe s., de tels ensembles se sont multipliés.
Les ensembles monastiques ont constitué, tout au long du Moyen Âge, les foyers où se réfugièrent et se développèrent la culture et les arts arméniens, notamment l’enluminure*. Un vaste domaine, très important dans l’histoire de l’architecture arménienne, s’est développé dans le cadre des monastères. Une série de types d’édifices qui leur sont propres a été élaborée : gavits*/jamatouns*, bibliothèques*, scriptoria*, trésors* (salles reliquaires), réfectoires*, campaniles*.
La grande majorité des monastères, dans leur état actuel, est fortifiée, les bâtiments abritant les cellules monastiques* étant souvent rangés le long de la face intérieure de l’enceinte. Cette protection n’était semble-t-il pas obligatoire aux premiers temps de l’architecture monastique en Arménie, mais elle s’est probablement révélée indispensable à partir des invasions turque et mongole.


Le monastère de Dadivank en Artsakh (Haut-Karabagh), partiellement restauré, est l’un des plus grands ensembles de l’Arménie médiévale. Il s’est constitué au xiiie s. et donne une idée assez complète des trois principaux groupes d’édifices monastiques : le groupe cultuel au nord (couleur marron sur le plan), les bâtiments de la vie monacale (réfectoire, bibliothèque, scriptorium, salle de réunion) au sud, et le groupe résidentiel au sud-ouest.

Dadivank. Vue générale du sud. Photo Samvel Karapetyan.
Dadivank. Plan d’ensemble d’après Samvel Ayvazyan 2012, p. 2.
                          
                                


 












Collectif © 2019 AHA