Architecture arménienne Հայ ճարտարապետություն Armenian architecture 
Армянская архитектура








Modèle réduit d’une église



Accueil du site

Index des termes du glossaire


Notes préliminaires




                    
Représentation miniature d'une église, taillée dans la pierre en un volume isolé (c’est alors une petite sculpture en ronde-bosse*) ou en relief sur une façade.
Assez nombreux dans l’architecture médiévale arménienne, les modèles réduits peuvent servir :
- d’acrotère* en tant qu’ornement et symbole, au sommet du toit d’une église,
- d’élément d’offrande dans une scène de donation sculptée sur une façade (c’est alors un haut-relief*),
- de reliquaire*, fonction probable lorsque le modèle est évidé et muni d’une large baie (porte),
- la fonction d’objet de démonstration destiné au commanditaire, supposée par analogie avec une pratique de la Renaissance, est hypothétique.


Monastère de Haritj. Égl. principale (1201). Sommet du bras ouest. Modèle-acrotère.
Monastère de Dadivank. Égl. principale (1214). Faç. sud. Offrande de l’église par les fils de la princesse donatrice. Photo Hraïr Hawk Khatcherian.
Musée d’Histoire d’Arménie, Erevan. Modèle provenant du village d’Anguéghakot et attribué au viie s., dont la morphologie suggère une fonction de reliquaire. Photo du musée.
                          
                                


 












Collectif © 2019 AHA