Architecture arménienne Հայ ճարտարապետություն Armenian architecture 
Армянская архитектура








Inscription lapidaire



Accueil du site

Index des termes du glossaire


Notes préliminaires




                    
Texte gravé dans la pierre. De l’Antiquité tardive à nos jours, les Arméniens ont très largement pratiqué la gravure d’inscriptions. Les façades et parois intérieures des églises, bâtiments conventuels et constructions profanes d’Arménie médiévale portent de nombreux textes souvent soigneusement gravés, avec une recherche flagrante d’effet esthétique. Ces textes se rapportent principalement à la fondation* des édifices et à des donations en contrepartie desquelles des messes devront être dites pour le salut de l’âme du donateur et de celles de ses proches. Le plus souvent datées et relatant parfois des évènements contextuels, ces inscriptions constituent des documents précieux pour l’histoire.

Monastère de Tatev. Chapelle St-Grégoire l’Illuminateur (1295). Tympan de la porte. Inscription dédicatoire du commanditaire, le métropolite et historien Etienne Orbélian.

                          
                                


 














Collectif © 2019 AHA