Architecture arménienne Հայ ճարտարապետություն Armenian architecture 
Армянская архитектура








Imposte



Accueil du site

Index des termes du glossaire


Notes préliminaires




                    
Appliqué à l'architecture arménienne, ce terme désigne un chapiteau* engagé, c.-à-d. dont la partie postérieure est intégrée dans l’appareil* mural.
L’imposte couronne souvent un appui engagé*, un piédroit* de portail.
L’imposte peut porter une ornementation sculptée.






Basilique d’Érérouyk (c. vie s.). Angle nord de l’abside et extrémité est de la nef. Impostes en forme de parallélépipède évasé à décor de médaillon à croix entre palmettes schématisées.
Monastère de Sanahin. Couloir voûté dit « Académie de Grigor Maguistros
Pahlavouni » (xe s.). Impostes en forme de large parallélépipède, diversement moulurées.

Monastère de Khətzkonk, église St-Serge (1024). Face sud. Impostes composites d’un type fréquent au premier tiers du xie s., combinant, sous la tablette de l’abaque, un rang de cylindres inspirés des balustres à volutes du viie s., puis deux petits chapiteaux à boule.
                          
                                


 














Collectif © 2019 AHA