Architecture arménienne Հայ ճարտարապետություն Armenian architecture 
Армянская архитектура








Frise  



Accueil du site

Index des termes du glossaire


Notes préliminaires




                    
  

Dans l’architecture antique gréco-romaine, la frise est un l’un des éléments qui composent l’entablement, en haut d’un édifice.

Dans l’architecture paléochrétienne et médiévale, le terme désigne une bande (un bandeau) continue, de largeur constante, sur laquelle sont sculptés ou peints un ou plusieurs motifs ornementaux répétés. Elle orne notamment les corniches. Elle peut aussi contenir une inscription, comme p.ex. à Haritjavank.



Pətəghni, église (viie s.). Façade nord, partie ouest. Corniche intermédiaire. Frise à rang de vases. Photo Zaven Sargsyan.
Monastère de Haritjavank. Cathédrale Sainte-Mère de Dieu (1201). À l’extrémité inférieure gauche, la frise est remplacée par une inscription influencée par la calligraphie coufique, qui exprime une prière : « Seigneur Dieu, aie pitié des ouvriers, amen ».
                       
                                


 












Collectif © 2019 AHA