Accueil     Notes préliminaires    Glossaire    Agrandir les photos d'un clic      

A B C D E F G H I J K L M N O P R S T V


Faisceau  
Réunion d’éléments verticaux qui donne à un appui* (colonne ou pilier) une forme fasciculée.







Fasciculé (Appui fasciculé)  
Désigne un appui* (pilier ou colonne) formé d’un bouquet (= un faisceau) d’éléments verticaux saillants.
Cette forme dérive de l’appui articulé* (ou composé*) de l’âge d’or du viie s. : la multiplication de ses éléments verticaux conduit en l’an mil à la création de l’appui fasciculé, p.ex. à la cathédrale d’Ani.



Ex. Piliers de la cathédrale d’Ani.


Fenestration, fenestrage, fenêtrage  
A) Ensemble des fenêtres d’un édifice.
B) Répartition, disposition des fenêtres sur les façades d’un édifice.









Feston  
Ornement* sculpté reproduisant une guirlande de feuilles et/ou de fleurs stylisées, en principe pendantes. Dans le riche répertoire ornemental de l’âge d’or* (viie s.), en particulier sur les arcs* des fenêtres, on trouve de nombreuses variétés de festons, notamment intersectés, non seulement pendants mais aussi montants, ou encore imbriqués (montants et pendants combinés, décalés).






Typologie sélective de festons sculptés sur les arcs de fenêtre d’églises du viie s.


Figuré  (adj.)
Qualifie une image sculptée ou peinte qui montre une personne (une figure humaine) ou un animal.










Fondation  
A) Action de fonder, de créer un établissement, une église, un monastère* etc.
B) L’établissement, le monastère … qui a été fondé.
C) [S’emploie généralement au pluriel : Fondations = Fondements] Maçonnerie enterrée sur laquelle s’appuie une construction. Les quelques données disponibles semblent montrer que, dans l’architecture* de l’Arménie médiévale, les fondations sont légères, peu profondes et ne dépassent pas la largeur des murs. Elles ne comportent que quelques assises* de pierres mal équarries et faiblement ou pas liées, visant peut-être une certaine plasticité (à fins parasismiques* ?).








Fort, forteresse  
Ouvrage fortifié destiné à protéger une ville, un territoire.






Tignis, fort au nord d’Ani (xe-xiiie s.). Photo Archives du Musée d’Histoire d’Arménie.


Foyers chalcédoniens dans l’Arménie médiévale  
Malgré le rejet de Chalcédoine, des foyers chalcédoniens* ont existé en Arménie. Des monastères chalcédoniens ont été actifs en particulier durant la période des féodalités*, lorsque l’Arménie du nord-est faisait partie du royaume de Géorgie (xiiie s).
On peut y rattacher des traits empruntés à la tradition géorgienne, tels que la composition de l’église en croix inscrite à deux appuis libres à l’ouest, le percement de trois fenêtres dans l’abside, des dispositifs ornementaux, notamment de grandes croix en haut des façades, des peintures murales  et des inscriptions géorgiennes.







Fresque  
Peinture murale* créée par application, sur un enduit frais, de pigments colorés délayés à l'eau.







Frise  
Bande horizontale sur laquelle sont figurés (peints ou sculptés) un ou plusieurs motifs ornementaux, répétés.
Orne notamment les corniches et les fenêtres. Peut aussi contenir une inscription (p.ex. à Haritjavank).







Fronton  
Élément architectural de forme triangulaire qui couronne une façade.
Le fronton se distingue du pignon* en ce qu’il inclut la bande horizontale au bas du triangle.







Fût  
Partie principale, verticale, d'une colonne* ou d’un pilier*, entre la base* et le chapiteau*.








A B C D E F G H I J K L M N O P R S T V

   Accueil    Notes préliminaires      Glossaire     Agrandir les photos d'un clic de souris

Collectif 2019 AHA