Architecture arménienne Հայ ճարտարապետություն Armenian architecture 
Армянская архитектура








Brique



Accueil du site

Index des termes du glossaire


Notes préliminaires




                    
Matériau de construction artificiel, fait d’un mélange d’argile et d’eau, coulé dans des moules généralement parallélépipédiques, et séché ou cuit.
Bien que la pierre, notamment volcanique, abondante en Arménie, soit prioritairement employée dans la construction, surtout dans les régions centrales et du nord-est, la brique est aussi utilisée par les bâtisseurs arméniens, depuis la haute antiquité et en particulier du temps d’Ourartou.
Au Moyen Âge, la brique se rencontre surtout dans les régions du sud et de l’ouest, plus pauvres en pierre, mais on y recourt aussi parfois au nord-est du pays et, assez largement, à la période moderne.
Un petit groupe de monuments du xiiie s., dont Kirants, situés dans le nord-est, se distinguent, entre autres traits originaux, par l’emploi quasi exclusif de la brique.


Monastère de Kirants, église (xiiie s.) construite en brique. Photo Zaven Sargsyan.

                          
                                


 














Collectif © 2019 AHA