Architecture arménienne Հայ ճարտարապետություն Armenian architecture 
Армянская архитектура








Bretèche



Accueil du site

Index des termes du glossaire


Notes préliminaires




                    
Sorte de balcon en saillie (en encorbellement*) sur la façade d’une construction fortifiée (château*, fort*, tour maîtresse*…), destinée à compléter sa protection.
La bretèche partage avec le mâchicoulis* le dispositif appelé assommoir* : des ouvertures percées dans le sol pour permettre aux défenseurs de jeter des pierres ou des liquides brûlants sur les assaillants. Mais elle se distingue de lui par ses dimensions beaucoup plus modestes et sa position à divers niveaux de hauteur.
Plusieurs ouvrages défensifs du royaume d’Arménie en Cilicie (xiie-xive s.) comportaient une bretèche construite au-dessus de la porte pour en améliorer la défense. Il n’en subsiste plus que des traces.


Lambron (actuel Sinap, Cilicie [Turquie], xiie-xiiie s.). Tour monastique.
Trois consoles en haut de la tour,
au-dessus de la porte, sont les
vestiges d’une bretèche.
Photo Maxime Goepp.


Courçon (Charente, France). Eglise fortifiée Notre-Dame (xie, xive s.). La bretèche, bien conservée à la verticale de la porte, permet de se représenter le dispositif qui était en place à Lambron (photo de gauche).
Photo en ligne Wikipedia Commons / Rosier.
                          
                                


 














Collectif © 2019 AHA