Accueil     Notes préliminaires    Glossaire     Agrandir les photos d'un clic      

A B C D E F G H I J K L M N O P R S T V


Rang de svastikas
Ornement apparenté à la grecque* et au méandre et présentant une série de croix aux bras repliés, dites "svastikas" (n.m.).
S’observe notamment dans les décors sculptés arméniens du xe-xie s.
Les svastikas sont souvent disposés non seulement en bande horizontale, mais aussi en un entrelacs* développé en hauteur, de manière à couvrir un large champ.



A) Monastère de Horomos. Gavit (1038). Panneau sud-ouest de la coupole-pyramide tronquée. B) Monastère de Tsakhats Kar. Église principale (1041), fenêtre ouest.

Réfectoire
Salle réservée aux repas pris en commun, au sein d’un monastère* (d’un ensemble monastique).
Dans l’Arménie médiévale, il s’agit généralement d’un édifice allongé, souvent soigneusement bâti et voûté, placé légèrement à l’écart du groupe principal, cultuel, du monastère.
Deux réfectoires du milieu du xiiie s., à Haghartzin et Haghbat, se distinguent par la qualité de leur voûtement*, à paires d’arcs croisés* sur deux espaces quadrangulaires contigus.



A) Monastère de Haghartzin. Vue générale du nord-ouest. Réfectoire relativement isolé à l’ouest de l’ensemble (1248). B) Plan et coupe longitudinale d’après O. Khalpakhtchian 1971. C) Haghartzin. Réfectoire. Vue intérieure d’est en ouest.

Reliquaire
Objet contenant une relique (reste d’un saint) destinée à la vénération des croyants.
En Arménie, comme dans l’ensemble du monde chrétien, le reliquaire revêt des formes diverses. C’est souvent un coffret en métal précieux richement orné. Ce peut être aussi une petite armoire à deux battants. Il existe également des bras-reliquaires*, des croix-reliquaires (staurothèques*)...
On suppose que les modèles réduits* d’église en pierre, évidés et munis d’une grande baie (porte), servaient aussi de reliquaires.
Dans les monastères*, des salles appelées trésor* étaient réservées à la conservation des objets précieux et notamment des reliquaires.



Reliquaire du Saint-Signe de Khotakérats (1300). Produit sur commande du prince Eatchi Prochian, figuré en buste au bas du panneau. Longtemps conservé au monastère des Herbivores (Khotakérats), il se trouve actuellement dans le trésor de la cathédrale Ste-Etchmiadzine.
A) Volets fermés. B) Volets ouverts

Rempart
Mur d’enceinte fortifié et élevé (muraille) ou série de tels murs (murailles) [peut alors être mis au pluriel : « remparts »] qui entoure et défend un château-fort*, une forteresse*, une ville fortifiée.
Voir aussi : Enceinte (B).





Remploi (= Réemploi, [au pluriel] Spolia [n. m. pluriel]
A) Réutilisation, dans un édifice, d’un élément architectural ou décoratif ayant appartenu à une construction antérieure.
B) Élément architectural ou décoratif réutilisé dans un édifice et provenant d’une construction antérieure.



Cathédrale d'Avan (années 590).
 Face interne du linteau de la porte ouest. Remploi d'un petit vichap.



Repentir
Trace d’une modification, d’une transformation (notamment d’une rectification) exécutée en cours de construction.







Restauration, consolidation, reconstruction
Dans le cadre des actions visant à la restauration d’un édifice menacé, la consolidation, pratiquée en Occident, consiste à renforcer la structure détériorée existante, sans rien y ajouter. Au contraire, la reconstruction, généralement pratiquée en ex-URSS, consiste à rebâtir la structure, mesure considérée comme la seule permettant d’en assurer une sauvegarde durable.







Revêtement
Voir : parement.





Rhyton
Vase à boire antique en forme de corne et dont l'extrémité inférieure représente un avant-corps (protomé) ou une tête d’homme ou d'animal.







Rideau d’autel
Rideau qui, lorsqu’il est tiré, sépare le chœur* (= l’abside*) de la nef* (= du reste de l’église).
Selon une tradition que l’Arménie préserve depuis les premiers temps du christianisme, ce rideau, accroché à une tige de métal fixée entre les deux montants (sur les deux extrémités) de l’abside, est fermé durant le moment de la messe où les espèces sont préparées pour l’eucharistie.
De nombreux exemples de tels rideaux d’autel, magnifiques pièces d’art textile, brodées, munies d’inscriptions, sont conservés dans les principales collections d’art sacré arménien.







Rinceau
Motif ornemental fait d’une tige ondulée portant des feuilles ou des fruits de part et d’autre des méandres. Les rinceaux de vigne et de grenade ornent souvent les bandes sculptées* de l’architecture arménienne durant l Âge d’or* du viie s.







Ronde-bosse (n. f.)
Sculpture entièrement dégagée, non attachée à un fond. En Arménie, n’existait que dans l’Antiquité. Quant à la statue du roi Gaguik d’Ani (an mil) qui semble être une ronde-bosse, elle faisait en réalité partie du parement* (revêtement*) externe de l’église Saint-Grégoire : c’était un haut-relief*.







Rosace (Marguerite à six pétales ; étoile à six branches)
Ornement, fréquent en particulier dans le décor sculpté de l’Arménie paléochrétienne, figurant le rayonnement de six (parfois huit…) navettes (= pétales ou amandes) dans un cercle.
Ce motif est souvent associé, sous la forme de deux médaillons latéraux, à celui de la croix dans un médaillon central. Il figure dans des compositions rectangulaires à trois médaillons, p.ex. sur des linteaux*.







Rotonde
Bâtiment à coupole* sur plan centré* à contour circulaire, ainsi que, par extension, une telle construction dont le contour polygonal s’approche du cercle.
Beaucoup d’églises de ce type, dans l’ensemble du monde chrétien, s’inspirent de la rotonde de l’Anastasis (= de la Résurrection) du Saint-Sépulcre de Jérusalem.
En Arménie, c’est le cas notamment de la cathédrale de Zvartnots, construite vers 650, à noyau tétraconque* dans un déambulatoire annulaire*. Ce dernier avait un contour à trente-deux faces qui donnait à l’édifice l’aspect d’une rotonde.
Dans l’Arménie médiévale et moderne, les lanternons* abritant une cloche, au sommet d’un campanile*, d’un porche* ou du toit d’une église, ont la forme d’une petite rotonde à colonnade* légère (rotonde octostyle = à huit colonnes) coiffée d’un dôme* le plus souvent conique.







Rouleau
Rang de claveaux* (= de voussoirs) d'un arc*.
Dans le cas d'un arc* formé de plusieurs rangs de claveaux*, chacun de ses rangs.
Le nombre de rouleaux est en principe dicté par le nombre d’éléments verticaux que comportent les appuis* de l’arc.








A B C D E F G H I J K L M N O P R S T V

   Accueil    Notes préliminaires      Glossaire     Agrandir les photos d'un clic de souris

Collectif 2019 AHA