Accueil     Notes préliminaires    Glossaire          Agrandir les photos d'un clic de souris

A B C D E F G H I J K L M N O P R S T V


Oblong
Désigne un espace plus long que large ; équivaut à « longitudinal » ou « allongé ».
N.B. Un espace « oblong » est souvent compris comme ayant une extrémité arrondie ; ce n’est pas le cas lorsqu’il s’applique à l’architecture arménienne.
Antonyme : Barlong*, qui désigne un espace transversal, plus large que long.








Octoconque (Église octoconque)(n. f. et adj.)
Le nom désigne un type d’églises que caractérise le rayonnement de huit conques* autour de l’espace central couvert par la coupole*. Même s’il arrive que l’abside* (la niche orientale) soit un peu plus grande, de telles compositions, comme celle des organismes hexaconques* ou à davantage de conques, sont très équilibrées, centrées, et magnifient le principe de l’union de l’espace autour la coupole.
L’adjectif qualifie un plan d’église à huit conques.
Voir aussi : Plan centré ; plan centré rayonnant.








Oculus (pluriel : oculi)
Fenêtre ou ouverture ronde.










Opus caementicium
Maçonnerie* de blocage* employée dans la Rome antique, qui consiste en un mélange de mortier* et de moellons* entre deux parements* formant un coffrage* perdu.
La technique  arménienne de construction* en est très proche. Elle présente cependant deux différences : a) l’usage exclusif de la chaux* dans le mortier, alors qu’à Rome, ce peut être un mélange d’argile et de chaux ; b) l’emploi principal de pierres volcaniques de tuf, notamment pour les parements, qui s’imprègnent de mortier et s’unissent au blocage, formant avec lui une maçonnerie quasi monolithique.









Oratoire
Chapelle* ou petite église réservée à des services funèbres en mémoire d’un ou plusieurs défunts. Une telle chapelle fait souvent partie du même édifice qu’un mausolée*. C’est le cas en particulier de constructions funéraires arméniennes du xive s., où un mausolée parfois hypogé est surmonté d’un oratoire, lui-même coiffé d’un lanternon.
Voir : Chapelle funéraire.









Ordre (= Congrégation)
A) En Occident, groupe de communautés monastiques qui observent la même règle et sont affiliées au même ordre, p.ex. Bénédictins, Cisterciens, Dominicains, Franciscains, Jésuites.
B) En Orient, notamment dans lÉglise apostolique arménienne*, on ignore les différences d’ordre, car toutes les communautés observent la règle de saint Basile de Césarée (Cappadoce, 330-379). C’est pourquoi, dans les pays d’Occident où ils avaient établi des monastères au Moyen Âge, p.ex. en Italie, les moines orientaux, notamment arméniens, étaient appelés « basiliens ».
C) Depuis le début du xviiie s. un ordre catholique arménien existe : la congrégation des pères mékhitaristes, dont le monastère principal est sur l’île Saint-Lazare de Venise.

Orientation
Direction donnée au lieu de culte, au sanctuaire, tourné vers le point cardinal qui correspond à l’est, à l’Orient. C’est l’axe sacré*, orientation obligatoire marquée dans une église chrétienne, notamment arménienne, par la position de l’abside* et de l’autel* (du maître-autel) à l’extrémité orientale de l’édifice. On croit en effet que c’est de l’est, d’où se répandent chaque matin les rayons du soleil, que viendra le salut au Jugement dernier. Cette croyance est héritée de l’Antiquité préchrétienne : Vitruve indiquait déjà au Ier s. av. J.-C. que le temple devait être disposé de telle manière que le fidèle se tenant devant l’autel regarde vers l’est pour pouvoir être vu par la divinité qui apparaît avec le soleil.



Ornement
Motif* non figuré*, végétal ou géométrique, qui enrichit un élément ou une composition décorative.














A B C D E F G H I J K L M N O P R S T V

   Accueil    Notes préliminaires      Glossaire    Agrandir les photos d'un clic de souris

Collectif 2019 AHA